jeudi 28 octobre 2010

Borne Second Empire









Borne en pierre- 58 Avenue Henri Ravera- Bagneux- Hauts de Seine


Annales des Ponts et Chaussées
Routes impériales et départementales. -Adoption d'un système uniforme de bornage.
Circulaire N° 5 (Aux Préfets).
M. le préfet, la plupart de MM. les inspecteurs divisionnaires des ponts et chaussées ont été frappés de la diversité des dispositions adoptées par MM. les ingénieurs pour la forme et les inscriptions des bornes kilométriques ou hectométriques placées sur les routes impériales et départementales. Ces dispositions changent non seulement d'un département au département voisin, mais souvent aussi dans les arrondissements d'un même département. Il importe de faire disparaître cette bigarrure, que rien ne justifie.
L'utilité du bornage kilométrique et hectométrique ne saurait être mise en doute. Ce bornage donne aux ingénieurs les moyens de préciser les détails du service, tels que les ordres aux conducteurs, piqueurs et cantonniers, les états d'indication pour la distribution des matériaux, les renseignements statistiques; en un mot, il permet d'obtenir une surveillance exacte de toutes les parties des chaussées et de leurs dépendances.
Le bornage doit en outre donner aux voyageurs des renseignements sur leurs marches et sur les distances qu'ils parcourent entre les villes traversées par les routes. C'est surtout pour parvenir a ce dernier résultat que le besoin d'uniformité se fait le plus vivement sentir.
L'adoption d'un système uniforme mettra d'ailleurs un terme aux changements que chaque ingénieur prenant possession d'un service se croit le droit de faire subir au système exécuté par son prédécesseur. Cependant, quelque désirable que soit l'uniformité dont il s'agit, il doit être expressément entendu que les instructions qui vont suivre seront appliquées là seulement où il y aura de nouvelles bornes à établir, et que partout où le bornage est complétement fait, il doit être maintenu tel qu'il est.
Sous cette réserve expresse, monsieur le préfet, et après mûr examen de la question, j'ai décidé, sur l'avis du conseil général des ponts et chaussées, qu'il y a lieu d'adopter, pour le bornage des routes impériales et départementales, les dispositions suivantes:
Emplacement des bornes. - 1° Les bornes kilométriques et hectométriques seront placées sur la gauche de la route.
2° Sur les routes d'une largeur de 10 mètres et au-dessus, chaque borne sera posée sur la crête extérieure de l'accotement ou du trottoir, ou enfin sur la banquette de sûreté des portions de route en fort remblai.
Sur les routes d'une largeur inférieure à 10 mètres, les bornes seront posées sur la crête extérieure du contre-fossé pour les parties de route en plaine; dans le talus de la tranchée pour les portions de route en déblai; enfin sur la banquette de sûreté pour les parties en fort remblai.
Forme des bornes kilométriques et hectométriques. - La forme et les dimensions des bornes kilométriques et hectométriques seront celles indiquées et cotées sur les spécimens des fig. 1 et 5 du dessin joint à la présente circulaire.



Numérotage des bornes. -Le numérotage kilométrique d'une route sera fait par département traversé et à partir de la borne départementale, limite supérieure, sans tenir compte des emprunts qu'elle peut faire à d'autres routes ou parties de route.
Pour avoir la longueur totale de la route dans le département, on fera inscrire sur le compartiment droit de la borne départementale, limite inférieure, le numéro de la dernière borne kilométrique, suivi de la fraction métrique exprimant la distance entre ces deux bornes.
Inscriptions. - 4° Pour les routes impériales ayant leur origine (au parvis Notre-Dame) à Paris, on admettra les inscriptions telles qu'elles sont figurées et cotées au spécimen, fig. 2, du dessin.
5° Pour les routes ayant leur origine dans une ville ou une commune importante, et ne traversant qu'un seul département, on adoptera le spécimen, fig .3.
6° Enfin pour les routes ayant leur origine hors du département, ou bien s'embranchant dans le département sur une route en rase campagne, on adoptera le spécimen, fig. 4.
Bornes hectométriques. - 7° Pour les bornes hectométriques le spécimen unique sera celui donné par la fig. 5.
Matériaux à employer dans la confection des bornes. - Les bornes kilométriques ou hectométriques seront, autant que possible, exécutées en pierre très-dure du pays. Cependant, en l'absence de pierre dure, on pourra employer le bois (chêne, charme ou hêtre) injecté de sulfate de cuivre.
Dans l'un ou l'autre cas, la partie hors terre des bornes sera peinte à l'huile sur trois couches et en couleur blanche; les lettres des inscriptions seront ensuite soigneusement rechampies en couleur noire.
Inscriptions pouvant varier dans les premiers temps. - Les inscriptions pouvant varier, telles que :
1° La distance des bornes Paris (au parvis Notre-Dame), face principale; spécimen, fig. 2;
2° Les distances aux villes voisines sur les faces latérales;
3° Enfin les cotes de niveau du socle au-dessus de la mer. Ces diverses cotes seront provisoirement peintes en noir; elles ne seront incrustées dans la pierre ou le bois que lorsque les ingénieurs auront acquis la certitude qu'elles ne pourront plus varier.
Observations. -Je ne terminerai pas, monsieur le préfet, sans recommander de nouveau, de la manière la plus formelle, de n'appliquer les dispositions qui précèdent qu'aux nouvelles bornes à établir sur les routes, et de conserver les anciennes partout où il en existe. L'administration doit avant tout s'abstenir de dépenses qui ne sont pas indispensables.
Je vous prie de m'accuser réception de la présente circulaire, dont j'adresse une ampliation à MM. Les ingénieurs en chef d'arrondissement.
Le ministre des travaux publics,
P. MAGNE.



En face du 52 rue de Châtenay- Antony-Hauts de Seine
Coté Gauche



En face du 52 rue de Châtenay- Antony-Hauts de Seine
Côté droit.


Plus de Bornes: C.F.P.P.H.R.




2 commentaires:

  1. Mais pourquoi à gauche?

    RépondreSupprimer
  2. Que voulez dire par "Mais pourquoi à gauche?"?
    Il y a en haut une photo d'une borne du type traité dans le post située à Bagneux, photographiée de FACE. Les deux côtés de la seconde borne située à Antony, en bas du message sont définis par Côté GAUCHE, et Côté DROIT, par rapport à la FACE qui est parallèle au mur et visible de la même façon que la borne de Bagneux. Il n'y a rien d'inscrit au dos de la borne. Nota: je connais une vingtaine de ces bornes en proche banlieue, aucune en province, aucune Paris Intra-Muros.
    A. Fantelin

    RépondreSupprimer